Ëffentlech n°3046

Petitionnär/in: Dunja Riedmüller

Conservation d'une place en Maison Relais pour un enfant pendant le congé maternité de sa maman

Zil vun der Petitioun

La perte d'une place en Maison Relais pendant le congé de maternité résulte d'une politique fréquemment appliquée par les communes. Cependant, la législation luxembourgeoise définit le congé maternité comme un droit, qui se constitue d'un congé prénatal et d'un congé postnatal. Ceci afin de ... méi

Motivatioun vun der Petitioun

Plusieurs mamans se trouvant dans cette situation, témoignent de leur état de fatigue physique et moral, résultant de cette immense contrainte logistique à gérer en parallèle de leur grossesse et de la période post-natale. Ceci représente une charge de travail importante qui empêche la maman ... méi

21
Deeg bleiwen
82 /4.500
2%
gesammelt Ënnerschrëften

Petitioun deelen

D’Etappe vun dëser Petitioun

Icon process
07.05.2024

Déi ëffentlech Petitioun Nr. 3046 ka vum 07-05-2024 un ënnerschriwwe ginn

06.05.2024

Deklaratioun vun der Recevabilitéit

06.05.2024

D'ëffentlech Petitioun Nr. 3046 gouf den 06-05-2024 vun der Presidentekonferenz als recevabel deklaréiert.

Recevabilitéit: recevabel

Ufank vun der Kollekt vun Ënnerschrëften : 07-05-2024 um 0h00

Schluss vun der Kollekt vun Ënnerschrëften : 17-06-2024 um 23h59

30.04.2024

Den Avis vun der Petitiounskommissioun vum 30-04-2024 iwwert d'ëffentlech Petitioun Nr. 3046 ass positiv

Avis vun der Petitiounskommissioun: positiv

02.02.2024

D'ëffentlech Petitioun Nr. 3046 gouf den 02-02-2024 deposéiert.

Titel vun der Petitioun: Conservation d'une place en Maison Relais pour un enfant pendant le congé maternité de sa maman

Zil vun der Petitioun: La perte d'une place en Maison Relais pendant le congé de maternité résulte d'une politique fréquemment appliquée par les communes.

Cependant, la législation luxembourgeoise définit le congé maternité comme un droit, qui se constitue d'un congé prénatal et d'un congé postnatal. Ceci afin de protéger l'état de santé des femmes concernées et de leur donner la possibilité de se consacrer pleinement à leur nouveau-né.

La décision de suspendre la place en Maison Relais d'un enfant scolarisé pendant cette période va à l'encontre de cette disposition et nécessite l'adoption d'une législation, afin d'y mettre un terme.

Le congé maternité étant un droit et une obligation, celui-ci ne devrait pas remettre en question la conservation de la place d'un aîné en Maison Relais lors du congé maternité et ainsi éviter que la maman soit contrainte de s'occuper de la garde hors-scolaire et des repas de son aîné, dès le premier jour du début de son congé maternité, ainsi qu'après l'arrivée du nouveau-né.

Motivatioun vum generellen Interesse vun der Petitioun: Plusieurs mamans se trouvant dans cette situation, témoignent de leur état de fatigue physique et moral, résultant de cette immense contrainte logistique à gérer en parallèle de leur grossesse et de la période post-natale.

Ceci représente une charge de travail importante qui empêche la maman de se consacrer pleinement au nouveau-né, augmente le niveau de stress général et nuit ainsi au bon équilibre du foyer.

La grossesse et la période post-partum étant déjà une phase très sensible d'un point de vue hormonal, cette politique fait augmenter le risque de stress, surmenage ou même dépression chez les femmes enceintes et les mamans.