Ëffentlech n°2507

Petitionnär/in: Andrea Chaves

Augmentation du chèque-service à 7€/euro

Zil vun der Petitioun

Le montant de la participation de l’État luxembourgeois est actuellement de 6 €/euro Ceci ne suffit pas à couvrir leurs frais entièrement. Le surplus des coûts supplémentaires sont facturés aux parents. Depuis septembre 2022 les maisons relais publique sont gratuite durent les heures ... méi

Motivatioun vun der Petitioun

Ceci sera un réelle soulagement financier pour les ménages à faibles revenu durent les périodes scolaires.

2
Deeg bleiwen
234 /4.500
5%
gesammelt Ënnerschrëften

Petitioun deelen

D’Etappe vun dëser Petitioun

Icon process
24.12.2022

Déi ëffentlech Petitioun Nr. 2507 ka vum 24-12-2022 un ënnerschriwwe ginn

23.12.2022

Deklaratioun vun der Recevabilitéit

22.12.2022

D'ëffentlech Petitioun Nr. 2507 gouf den 22-12-2022 vun der Presidentekonferenz als recevabel deklaréiert.

Recevabilitéit: recevabel

Ufank vun der Kollekt vun Ënnerschrëften : 24-12-2022 um 0h00

Schluss vun der Kollekt vun Ënnerschrëften : 03-02-2023 um 23h59

21.12.2022

Den Avis vun der Petitiounskommissioun vum 21-12-2022 iwwert d'ëffentlech Petitioun Nr. 2507 ass positiv

Avis vun der Petitiounskommissioun: positiv

21.10.2022

D'ëffentlech Petitioun Nr. 2507 gouf den 21-10-2022 deposéiert.

Titel vun der Petitioun: Augmentation du chèque-service à 7€/euro

Zil vun der Petitioun: Le montant de la participation de l’État luxembourgeois est actuellement de 6 €/euro

Ceci ne suffit pas à couvrir leurs frais entièrement. Le surplus des coûts supplémentaires sont facturés aux parents.

Depuis septembre 2022 les maisons relais publique sont gratuite durent les heures scolaires alors que les foyer scolaires ne le sont pas complétement car la différence dû montant chèque-service des coûts réelle reste facturée aux parents.

Le but est de supprimer l’inégalité entre les maisons-relais publique et les foyer scolaires privé.

Motivatioun vum generellen Interesse vun der Petitioun: Ceci sera un réelle soulagement financier pour les ménages à faibles revenu durent les périodes scolaires.