Ëffentlech n°2475

Petitionnär/in: Nicolas Zharov

Déclarer la Russie comme un État soutenant le terrorisme

Zil vun der Petitioun

Les pétitionnaires demandent à la Chambre des Députés de déclarer, sous forme de résolution, la Fédération de Russie comme un État soutenant le terrorisme.

Motivatioun vun der Petitioun

Depuis le début de l'invasion totale et illégale de l'Ukraine par la Russie le 24 février 2022, le peuple ukrainien est victime de la destruction massive et systématique de son pays par l'armée russe. Nonobstant le fait que cette attaque représente déjà une violation flagrante du droit ... méi

1
Dag bleift
1554 /4.500
35%
gesammelt Ënnerschrëften

Petitioun deelen

D’Etappe vun dëser Petitioun

Icon process
28.10.2022

Déi ëffentlech Petitioun Nr. 2475 ka vum 28-10-2022 un ënnerschriwwe ginn

27.10.2022

Deklaratioun vun der Recevabilitéit

26.10.2022

D'ëffentlech Petitioun Nr. 2475 gouf den 26-10-2022 vun der Presidentekonferenz als recevabel deklaréiert.

Recevabilitéit: recevabel

Ufank vun der Kollekt vun Ënnerschrëften : 28-10-2022 um 0h00

Schluss vun der Kollekt vun Ënnerschrëften : 08-12-2022 um 23h59

26.10.2022

Den Avis vun der Petitiounskommissioun vum 26-10-2022 iwwert d'ëffentlech Petitioun Nr. 2475 ass positiv

Avis vun der Petitiounskommissioun: positiv

04.10.2022

D'ëffentlech Petitioun Nr. 2475 gouf den 04-10-2022 deposéiert.

Titel vun der Petitioun: Déclarer la Russie comme un État soutenant le terrorisme

Zil vun der Petitioun: Les pétitionnaires demandent à la Chambre des Députés de déclarer, sous forme de résolution, la Fédération de Russie comme un État soutenant le terrorisme.

Motivatioun vum generellen Interesse vun der Petitioun: Depuis le début de l'invasion totale et illégale de l'Ukraine par la Russie le 24 février 2022, le peuple ukrainien est victime de la destruction massive et systématique de son pays par l'armée russe. Nonobstant le fait que cette attaque représente déjà une violation flagrante du droit international, la Russie emploie des moyens et méthodes de guerre de plus en plus brutaux et clairement en violation des Conventions de Genève.

 

Nombreux sont les cas documentés de massacres, viols, tortures ou déportations de la population civile, d'attaques régulières et systématiques par missiles ou artillerie contre des infrastructures civiles (écoles, crèches, hôpitaux, ...) ainsi que des violences contre et même exécutions de prisonniers de guerre. Tout ceci semble faire partie de la stratégie officielle de l'armée et du gouvernement russes qui visent une annihilation de l'Ukraine par tous les moyens.

 

Selon le rapport publié par la Commission d'enquête de l'ONU, il a été constaté que certains soldats de la Fédération de Russie avaient commis de crimes suivants: différents types de violations des droits, notamment des violences sexuelles, des actes de torture et des traitements cruels et inhumains. Il existe des exemples de cas où des proches ont été forcés d'observer des crimes. Dans les cas sur lesquels nous avons enquêté, l'âge des victimes de violences sexuelles et sexistes variait de 4 à 82 ans.

 

Quelque 131 300 logements civils, 188 100 véhicules, 934 établissements scolaires et 2 472 établissements de santé ont été détruits depuis le 24 février 2022 par l'armée russe.

 

Actuellement, le Congrès des États-Unis prépare une législation exhortant le département d'État à reconnaître la Russie comme «parrain du terrorisme».

 

Une résolution pareille par la Chambre des Députés contribuera à instaurer un tribunal pénal spécial pour enquêter et évaluer l'agression de la Russie à l'égard de l'Ukraine souveraine.