Ëffentlech n°2464

Petitionnär/in: Cédric Lejeune

Révision des démarches du Centre commun de la sécurité sociale (CCSS), du Service de santé au travail multisectoriel (STM) et de l'Agence pour le développement de l’emploi (ADEM), notamment pour les personnes fragilisées.

Zil vun der Petitioun

Le but de cette pétition est : 1. permettre à une personne fragilisée par son état de santé ou ses traitements, si elle le désire, d'être accompagnée par un tiers lors de ses différents rendez-vous afin que celle-ci ne se sente plus seule face à ses interlocuteurs. 2. fournir une ... méi

Motivatioun vun der Petitioun

La CCSS, le STM et l'ADEM procèdent entre autres à des examens ou des contrôles, ce qui est normal. Ce qui ne l'est pas, c'est que certains interlocuteurs au sein de ces organismes imposent des choix non justifiés qui ne tiennent pas compte des documents et justificatifs fournis, donnent ... méi

ofgelaf  17.11.2022
115 /4.500
3%
gesammelt Ënnerschrëften

Petitioun deelen

D’Etappe vun dëser Petitioun

Icon process
01.12.2022

Ufro fir d'Weiderféieren vun der Petitioun a Form vun enger einfacher Petitioun

30.11.2022

Déi ëffentlech Petitioun Nr. 2464 huet de Seuil vu 4500 Ënnerschrëfte bis den 30-11-2022 net erreecht - Zuel vun den Ënnerschrëften no der Validatioun: 115

30.11.2022

Validéiert elektronesch Ënnerschrëften : 115

18.11.2022

Den Delai fir déi ëffentlech Petitioun Nr. 2464 z'ënnerschreiwen ass den 18-11-2022 ofgelaf - Zuel vun den elektroneschen Ënnerschrëfte virun der Validatioun : 115

07.10.2022

Déi ëffentlech Petitioun Nr. 2464 ka vum 07-10-2022 un ënnerschriwwe ginn

06.10.2022

Deklaratioun vun der Recevabilitéit

06.10.2022

D'ëffentlech Petitioun Nr. 2464 gouf den 06-10-2022 vun der Presidentekonferenz als recevabel deklaréiert.

Recevabilitéit: recevabel

Ufank vun der Kollekt vun Ënnerschrëften : 07-10-2022 um 0h00

Schluss vun der Kollekt vun Ënnerschrëften : 17-11-2022 um 23h59

05.10.2022

Den Avis vun der Petitiounskommissioun vum 05-10-2022 iwwert d'ëffentlech Petitioun Nr. 2464 ass positiv

Avis vun der Petitiounskommissioun: positiv

18.09.2022

D'ëffentlech Petitioun Nr. 2464 gouf den 18-09-2022 deposéiert.

Titel vun der Petitioun: Révision des démarches du Centre commun de la sécurité sociale (CCSS), du Service de santé au travail multisectoriel (STM) et de l'Agence pour le développement de l’emploi (ADEM), notamment pour les personnes fragilisées.

Zil vun der Petitioun: Le but de cette pétition est :

1. permettre à une personne fragilisée par son état de santé ou ses traitements, si elle le désire, d'être accompagnée par un tiers lors de ses différents rendez-vous afin que celle-ci ne se sente plus seule face à ses interlocuteurs.

2. fournir une information claire sur les démarches à effectuer à travers un document opposable afin que les personnes concernées ne soient pas « baladées » d'un organisme à l'autre et ainsi accélérer le traitement de leur dossier.

3. mettre en place un numéro de suivi unique entre les différents organismes afin de tracer facilement le parcours des personnes concernées et ainsi mettre en évidence des délais parfois trop longs entre les demandes introduites et les réponses reçues.

4. permettre l'enregistrement des échanges qui ont lieu notamment lors des contrôles/examens afin de faciliter les réclamations et de mettre en évidence tout comportement inapproprié d'un interlocuteur.

Motivatioun vum generellen Interesse vun der Petitioun: La CCSS, le STM et l'ADEM procèdent entre autres à des examens ou des contrôles, ce qui est normal.

 

Ce qui ne l'est pas, c'est que certains interlocuteurs au sein de ces organismes imposent des choix non justifiés qui ne tiennent pas compte des documents et justificatifs fournis, donnent des informations approximatives voire erronées ou « baladent » d'un organisme à l'autre des personnes fragilisées par leur état de santé ou leur traitement.

 

Comme ces personnes ne peuvent souvent pas être accompagnées lors de ces démarches, que les échanges ne sont pas consignés et/ou enregistrés et que seules ces dernières peuvent éventuellement effectuer des réclamations, elles abandonnent parfois leurs droits, faute d'information, de fatigue ou de résignation.

 

De fait, la charge mentale induite et le temps perdu par toutes ces démarches ne sont pas propices à un bon rétablissement.