Ëffentlech n°2345

Petitionnär/in: Gauthier Vandewoestyne

Pour une semaine de 35 heures de travail à temps plein

Zil vun der Petitioun

Le but de la pétition est de diminuer le temps de travail journalier. Elle a pour objectif de changer la durée d'une journée de travail à 7 heures au lieu de 8 heures actuellement. Nous passerons ainsi de 40 heures de travail par semaine à 35 heures de travail par semaine.

Motivatioun vun der Petitioun

Le Luxembourg fait partie de pays de l'union européenne avec la semaine de travail la plus longue. La baisse des horaires de travail permettrait une augmentation de la productivité horaire des salariés et un accroissement du sentiment de bien-être général.

34
Deeg bleiwen
4847 /4.500
100%
gesammelt Ënnerschrëften

Petitioun deelen

D’Etappe vun dëser Petitioun

Icon process
17.06.2022

Déi ëffentlech Petitioun Nr. 2345 ka vum 17-06-2022 un ënnerschriwwe ginn

16.06.2022

Deklaratioun vun der Recevabilitéit

15.06.2022

D'ëffentlech Petitioun Nr. 2345 gouf den 15-06-2022 vun der Presidentekonferenz als recevabel deklaréiert.

Recevabilitéit: recevabel

Ufank vun der Kollekt vun Ënnerschrëften : 17-06-2022 um 0h00

Schluss vun der Kollekt vun Ënnerschrëften : 28-07-2022 um 23h59

15.06.2022

Den Avis vun der Petitiounskommissioun vum 15-06-2022 iwwert d'ëffentlech Petitioun Nr. 2345 ass positiv

Avis vun der Petitiounskommissioun: positiv

29.05.2022

D'ëffentlech Petitioun Nr. 2345 gouf den 29-05-2022 deposéiert.

Titel vun der Petitioun: Pour une semaine de 35 heures de travail à temps plein

Zil vun der Petitioun: Le but de la pétition est de diminuer le temps de travail journalier.

Elle a pour objectif de changer la durée d'une journée de travail à 7 heures au lieu de 8 heures actuellement.

Nous passerons ainsi de 40 heures de travail par semaine à 35 heures de travail par semaine.

Motivatioun vum generellen Interesse vun der Petitioun: Le Luxembourg fait partie de pays de l'union européenne avec la semaine de travail la plus longue.

La baisse des horaires de travail permettrait une augmentation de la productivité horaire des salariés et un accroissement du sentiment de bien-être général.