Ëffentlech n°2205

Petitionnär/in: Alvaro Alexandre Da Costa Sabido

Amplitudes de travail correctes pour les chauffeurs de bus du secteur privé

Zil vun der Petitioun

Cette pétition a pour but de sensibiliser le secteur privé afin de revendiquer de meilleures amplitudes de travail en qualité de chauffeur de bus. Cette démarche souhaite faire émerger des constats et des pistes de réflexion et n’a en aucun cas pour but de nuire aux entreprises concernées.

Motivatioun vun der Petitioun

Ce sujet fait l’objet d’une préoccupation importante et grandissante au sein de notre profession. De nombreuses interrogations se portent sur la quantité et la qualité du travail. Pourquoi le secteur privé ne se calque pas sur le modèle de certaines entreprises (à l’exemple de TICE ou CFL) ... méi

15
Deeg bleiwen
675 /4.500
15%
gesammelt Ënnerschrëften

Petitioun deelen

D’Etappe vun dëser Petitioun

Icon process
02.05.2022

Deklaratioun vun der Recevabilitéit

29.04.2022

Déi ëffentlech Petitioun Nr. 2205 ka vum 29-04-2022 un ënnerschriwwe ginn

28.04.2022

D'ëffentlech Petitioun Nr. 2205 gouf den 28-04-2022 vun der Presidentekonferenz als recevabel deklaréiert.

Recevabilitéit: recevabel

Ufank vun der Kollekt vun Ënnerschrëften : 29-04-2022 um 0h00

Schluss vun der Kollekt vun Ënnerschrëften : 09-06-2022 um 23h59

27.04.2022

Den Avis vun der Petitiounskommissioun vum 27-04-2022 iwwert d'ëffentlech Petitioun Nr. 2205 ass positiv

Avis vun der Petitiounskommissioun: positiv

21.01.2022

D'ëffentlech Petitioun Nr. 2205 gouf den 21-01-2022 deposéiert.

Titel vun der Petitioun: Amplitudes de travail correctes pour les chauffeurs de bus du secteur privé

Zil vun der Petitioun: Cette pétition a pour but de sensibiliser le secteur privé afin de revendiquer de meilleures amplitudes de travail en qualité de chauffeur de bus. Cette démarche souhaite faire émerger des constats et des pistes de réflexion et n’a en aucun cas pour but de nuire aux entreprises concernées.

Motivatioun vum generellen Interesse vun der Petitioun: Ce sujet fait l’objet d’une préoccupation importante et grandissante au sein de notre profession. De nombreuses interrogations se portent sur la quantité et la qualité du travail. Pourquoi le secteur privé ne se calque pas sur le modèle de certaines entreprises (à l’exemple de TICE ou CFL) qui proposent des roulements avoisinant les 9h/9h30 maximum par jour? Pourquoi un chauffeur de bus du secteur privé peut se retrouver avec une répartition de ses 40 heures/semaine si contrastée d’une semaine à l’autre? Ce système irrégulier donne lieu à des amplitudes pouvant aller de, par exemple, 13 heures la première semaine puis 5 heures la semaine suivante tout en justifiant cette répartition par la compensation des heures supplémentaires. Il est temps de dire STOP et de lutter ensemble pour faire évoluer ce système car cela impacte négativement la vie privée et la santé du salarié. La loi prévoit 11 heures minimum (9 heures 2x par semaine) entre deux roulements. Cependant ce ne sont pas des heures effectives de repos car il faut décompter à cela le trajet travail-domicile. Le temps de repos au domicile en est donc considérablement impacté... Ce temps infime de repos contraint fortement la vie personnelle du chauffeur. De plus l’entreprise ne lui garantit pas une amplitude moindre à sa reprise. Le salarié entre alors dans une routine rythmée par le travail et le besoin de sommeil grandit chaque jour, ce qui occulte toute possibilitée de vie sociale. Aujourd’hui, les grandes entreprises du secteur privé disposent d’un nombre important de chauffeurs, il est possible de trouver un équilibre garantissant à tous des amplitudes similaires au quotidien. Cet aménagement permettrait d’améliorer les conditions de travail et par extension améliorer la qualité de vie de chaque salarié.