Öffentliche n°2502

Petitionär/in: Geoffrey Aubert

Compensation financière pour travailleurs essentiels, non éligibles au télétravail.

Ziel der Petition

Environ 10% des travailleurs sont considérés comme travailleurs essentiels (caissières, routiers, infirmières, etc) et ne sont pas éligibles au télétravail. Comme cela dure depuis maintenant presque 3 ans, il serait temps de compenser le personnel ayant pris de risques et ayant assuré la ... mehr

Beweggründe für die Petition

Il est dans l'intérêt général de revaloriser le personnel essentiel rapidement afin d'éviter tous incidents/accidents en cas de surmenage, ou de bloquer tout le pays en cas de grève. Cela peut être fait en toute solidarité et sans énormes frais pour l'état (redistribution des ticket ... mehr

1
Tag verbleibt
342 /4.500
8%
gesammelte Unterschriften

Petition teilen

Verlauf dieser Petition

Icon process
28.10.2022

Die öffentliche Petition Nr. 2502 kann ab dem 28-10-2022 unterschrieben werden

27.10.2022

Zulässigkeitsbescheid

26.10.2022

Die öffentliche Petition Nr. 2502 wurde am 26-10-2022 von der Präsidentenkonferenz für zulässig erklärt

Zulässigkeit : zulässig

Beginn der Unterschriftsphase : 28-10-2022 um 0:00

Ende der Unterschriftsphase : 08-12-2022 um 23:59

26.10.2022

Das Gutachten des Petitionsausschusses vom 26-10-2022 betreffend die Petition Nr. 2502 fällt positiv aus

Gutachten des Petitionsausschusses : positiv

19.10.2022

Die öffentliche Petition Nr. 2502 wurde am 19-10-2022 eingereicht.

Titel der Petition: Compensation financière pour travailleurs essentiels, non éligibles au télétravail.

Ziel der Petition: Environ 10% des travailleurs sont considérés comme travailleurs essentiels (caissières, routiers, infirmières, etc) et ne sont pas éligibles au télétravail. Comme cela dure depuis maintenant presque 3 ans, il serait temps de compenser le personnel ayant pris de risques et ayant assuré la continuité de la « normalité » pour les autres.

Gründe für das allgemeine Interesse dieser Petition: Il est dans l'intérêt général de revaloriser le personnel essentiel rapidement afin d'éviter tous incidents/accidents en cas de surmenage, ou de bloquer tout le pays en cas de grève.

Cela peut être fait en toute solidarité et sans énormes frais pour l'état (redistribution des ticket restaurant des télétravailleurs, indemnités de déplacements, compensation pour les risques pris en cas de crises, etc...).