Public n°2612

Petitioner: Arthur Clement

Réévaluation des subventions d'intérêts dans un contexte de hausse galopante des taux d'intérêts

Purpose of the petition

Réévaluer le système de subventions d'intérêts des aides au logement, qui n'a pas été mis à jour depuis des années et aujourd'hui obsolète et inadapté aux taux et prix actuels du marché immobilier luxembourgeois.

Reasons for the petition

Dans un contexte d'inflation galopante, les taux d'intérêts pour les crédits immobiliers ont connu une hausse sans précédent ces derniers mois. Le seul taux directeur de la BCE, source de calcul pour tous les autres taux, est passé de 0% en juillet 2022, à bientôt 3,25% d'ici le milieu de ... more

6
days remaining
102 /4.500
2%
registered signatures

Share petition

The steps of this petition

Icon process
27.02.2023

Statement of admissibility

25.02.2023

The public petition n°2612 is open for signature, on 25-02-2023

24.02.2023

The public petition n°2612 is declared admissible by the Conference of Presidents on 24-02-2023

Admissibility: admissible

Start date of the signature period: 25-02-2023 at 0:00 a.m.

End date of the signature period: 07-04-2023 at 11:59 p.m.

22.02.2023

The Committee on Petitions issued an opinion positive regarding the public petition n° 2612, on 22-02-2023

Opinion of the Committee on Petitions: positive

25.01.2023

The petition public n°2612 is submitted the 25-01-2023

Title of the petition: Réévaluation des subventions d'intérêts dans un contexte de hausse galopante des taux d'intérêts

Aim of the petition: Réévaluer le système de subventions d'intérêts des aides au logement, qui n'a pas été mis à jour depuis des années et aujourd'hui obsolète et inadapté aux taux et prix actuels du marché immobilier luxembourgeois.

Motivation of the general interest of the petition: Dans un contexte d'inflation galopante, les taux d'intérêts pour les crédits immobiliers ont connu une hausse sans précédent ces derniers mois. Le seul taux directeur de la BCE, source de calcul pour tous les autres taux, est passé de 0% en juillet 2022, à bientôt 3,25% d'ici le milieu de 2023. De nombreux ménages ont vu leur taux variable ou fixe renouvelable plus que doubler récemment, créant une situation financièrement très difficile pour les ménages. Couplé à la hausse constante des prix de l'immobilier de ces dernières années, il apparaît nécessaire de soulager les ménages de cette charge imprévisible et insoutenable.