Ëffentlech n°2386

Petitionnär/in: Guido Amabili

Abolition du Conseil de Sécurité de l'ONU

Zil vun der Petitioun

Nous demandons aux élu(e)s de la Chambre des Députés de débattre sur la question de l'abolition et du transfert des responsabilités du Conseil de Sécurité à l'Assemblée Générale de l'ONU, organe représentatif des 193 Etats membres de l'ONU. Ceci dans l'espoir de relancer l'Organisation des ... méi

Motivatioun vun der Petitioun

Au crépuscule de la Seconde Guerre mondiale, le 26 juin 1945, 50 États membres fondateurs dont le Luxembourg, la France, la Chine, les Etats-Unis, le Royaume-Uni, l'Ukraine et la Russie signèrent la Charte des Nations Unies, instituant l'Organisation des Nations Unies. Les objectifs ... méi

10
Deeg bleiwen
16 /4.500
0%
gesammelt Ënnerschrëften

Petitioun deelen

Wgl. confirméiert, datt Dir eng lëtzbuergesch Matriculenummer hutt.
Gitt wgl. Äre Virnumm an
Gitt wgl. Ären Nonumm an

Et ass wichteg datt mir verifizéieren, datt Dir wierklech existéiert. Duerfir gitt wgl. Ären Numm wéi et op Ärer Matriculekaart steet. Mir kontrolléieren Är Identitéit am Nationalen Register vun de physesche Persounen.

Gitt wgl. Är Stroossennumm an
Gitt wgl. Är Hausnummer an
Gitt wgl. Är Postleitzuel an
Gitt wgl. Är Uertschaft an
Gitt wgl. Äre Gebuertsdag an - Dir musst minimum 15 Joer al sinn
Gitt wgl. Äre Gebuertsuert un
Gitt wgl. Är E-mailadress an
Déi zwou E-mailadress mussen identesch sinn.

Am Prinzip ginn Ären Numm, Virnumm a Wunnuert an der Lëscht vun den Ënneschrëften um Internetsite vun der Chamber net publizéiert.

Wgl. bestätegen
Wgl. bestätegen
CAPTCHA image for SPAM prevention If you can't read the word, click here.
Dat wat Dir agin hutt, ass net korrekt. Versicht et nach emol.

D’Etappe vun dëser Petitioun

Icon process
13.07.2022

Déi ëffentlech Petitioun Nr. 2386 ka vum 13-07-2022 un ënnerschriwwe ginn

13.07.2022

Deklaratioun vun der Recevabilitéit

12.07.2022

D'ëffentlech Petitioun Nr. 2386 gouf den 12-07-2022 vun der Presidentekonferenz als recevabel deklaréiert.

Recevabilitéit: recevabel

Ufank vun der Kollekt vun Ënnerschrëften : 13-07-2022 um 0h00

Schluss vun der Kollekt vun Ënnerschrëften : 23-08-2022 um 23h59

11.07.2022

Den Avis vun der Petitiounskommissioun vum 11-07-2022 iwwert d'ëffentlech Petitioun Nr. 2386 ass positiv

Avis vun der Petitiounskommissioun: positiv

26.06.2022

D'ëffentlech Petitioun Nr. 2386 gouf den 26-06-2022 deposéiert.

Titel vun der Petitioun: Abolition du Conseil de Sécurité de l'ONU

Zil vun der Petitioun: Nous demandons aux élu(e)s de la Chambre des Députés de débattre sur la question de l'abolition et du transfert des responsabilités du Conseil de Sécurité à l'Assemblée Générale de l'ONU, organe représentatif des 193 Etats membres de l'ONU.

Ceci dans l'espoir de relancer l'Organisation des Nations Unies selon un principe démocratique et que la voix de chaque pays puisse être entendue de manière égalitaire.

 

 

Motivatioun vum generellen Interesse vun der Petitioun: Au crépuscule de la Seconde Guerre mondiale, le 26 juin 1945, 50 États membres fondateurs dont le Luxembourg, la France, la Chine, les Etats-Unis, le Royaume-Uni, l'Ukraine et la Russie signèrent la Charte des Nations Unies, instituant l'Organisation des Nations Unies.

 

Les objectifs primaires de l'ONU, tels que définis dans la Charte, étaient le maintien de la paix, la sécurité internationale et le respect des droits humains. Pourtant, l'humanité fut encore frappée par une soixantaine de conflits armés qui pour certains ne sont pas encore terminés de nos jours.

 

Force est de constater l'impuissance de l'ONU dans l'accomplissement de ses objectifs, et en particulier du Conseil de Sécurité, organe de l'ONU chargé de la sécurité internationale et du maintien de la paix.

 

Le Conseil de Sécurité compte parmi les membres permanents la Chine, les Etats-Unis, la France, le Royaume Uni et la Russie. Ces 5 pays, grâce à leur droit de véto, peuvent empêcher le fonctionnement démocratique et l'application des résolutions de l'ONU et sont souvent impliqués dans les conflits internationaux sans mandat de l'ONU.